Abouab, 2017, acrylique sur toile, 150 x 150 cm

Abouab, 2017, acrylique sur toile, 100 x 100 cm

Abouab, 2017, acrylique sur toile, 100 x 100 cm

Mosaique

Tahar BEN JELLOUN biographie

Ecrivain, poète et peintre marocain né le 1er décembre 1944 à Fès, Tahar Ben Jelloun a dessiné avant même de se consacrer à l’écriture, toutefois sa venue à la peinture ne s’est opérée que dans les dix dernières années.

Après avoir fréquenté une école primaire bilingue franco marocaine il étudie au lycée français de Tanger jusqu'à l'âge de dix-huit ans, puis fait des études de philosophie à l’université Mohammed V de Rabat, où il écrit ses premiers poèmes recueillis dans "Hommes sous linceul de silence" (1971). Il enseigne ensuite la philosophie au Maroc. Mais, en 1971, à la suite de l'arabisation de l'enseignement de la philosophie, il doit...

Ecrivain, poète et peintre marocain né le 1er décembre 1944 à Fès, Tahar Ben Jelloun a dessiné avant même de se consacrer à l’écriture, toutefois sa venue à la peinture ne s’est opérée que dans les dix dernières années.

Après avoir fréquenté une école primaire bilingue franco marocaine il étudie au lycée français de Tanger jusqu'à l'âge de dix-huit ans, puis fait des études de philosophie à l’université Mohammed V de Rabat, où il écrit ses premiers poèmes recueillis dans "Hommes sous linceul de silence" (1971). Il enseigne ensuite la philosophie au Maroc. Mais, en 1971, à la suite de l'arabisation de l'enseignement de la philosophie, il doit partir pour la France, n'étant pas formé pour la pédagogie en arabe. Il s'installe à Paris pour poursuivre ses études de psychologie.

À partir de 1972 il écrit de nombreux articles pour le quotidien Le Monde.

En 1973 "Harouda",  son premier roman est publié par Maurice Nadeau chez Denoël (Lettres Nouvelles).

En 1975  il obtient un doctorat de psychiatrie sociale. Son écriture profitera d'ailleurs de son expérience de psychothérapeute ("La Réclusion solitaire", 1976). En 1985, il publie le roman "L’Enfant de Sable" qui le rend célèbre.

Il obtient le prix Goncourt en 1987 pour "La Nuit Sacrée", une suite à "L'Enfant de sable". Il écrit plusieurs ouvrages pédagogiques (tel que "Le Racisme expliqué à ma fille", 1998, ou "l'Islam expliqué aux enfants", 2002), et il est régulièrement sollicité pour des interventions dans des écoles et universités marocaines, françaises et européennes.

En 2008, il est élu membre de l'Académie Goncourt.

Tahar Ben Jelloun est l'écrivain francophone le plus traduit au monde, certains de ses livres ont été traduits dans 45 langues dont l'esperanto et le braille.

LIRE LA SUITE
Abouab, 2017, acrylique sur toile, 100 x 100 cm
Top